Les dessous de la HighTech

Surconsommation

Alors qu’il n’existaient pas il y a 15 ans, les téléphones portables sont aujourd’hui partout : nouvelles fonctionnalités, nouveaux usages, ils semblent indispensables. Mais où sont passés nos anciens téléphones ?

Crédit : David Cochard

Depuis le début des années 2000, chaque année il se vend en moyenne plus de 20 millions de téléphones. Des téléphones supplémentaires qui viennent souvent en remplacer un acheté à peine 20 mois plus tôt et… qui fonctionnait encore !

La mise sur le marché d’un nouveau modèle par an et les offres commerciales des opérateurs mobiles incitent au renouvellement fréquent des téléphones. Et cela fonctionne : les plus de 60 ans changent de téléphone tous les 33 mois et les 12-17 ans tous les 10 mois.

Avec l’arrivée de nouveaux opérateurs en France, on pouvait espérer un changement des  modes de consommation et un usage plus « raisonnable » avec des offres variées qui répondent mieux aux besoins réels des consommateurs. C’était sans compter les stratégies des constructeurs qui prennent la relève : après Apple, Samsung et Google invitent maintenant la presse à des soirées de présentation de leurs nouveautés. Et créent désir et envie autour de leurs nouveaux produits.

Objet de toutes les convoitises au moment de leur sortie, rapidement abandonnés pour « mieux », les téléphones finissent dans les tiroirs. Selon l’ADEME, en 2008, 130 millions de téléphones portables attendaient une hypothétique seconde vie.

Alors que les mines s’épuisent, nos tiroirs recèlent de ressources : dans une tonne de téléphones portables, il y a 60 fois plus d’or que dans un gisement  (5 g par tonne dans les minerais exploités contre 300 g par tonne pour les téléphones).

Pour en savoir plus :

Friends of the Earth, Overconsumption -Our use of the world’s natural resources, septembre 2009.

http://www.foeeurope.org/publications/2009/Overconsumption_Sep09.pdf

Cahier de recherche CREDOC, Les secondes vies des objets : les pratiques d’acquisition et de délaissement des produits de consommation, Janvier 2012. http://www.credoc.fr/pdf/Rech/C290.pdf

ADEME, Étude sur la durée de vie des équipements électriques et électroniques, août 2012. http://www2.ademe.fr/servlet/getDoc?cid=96&m=3&id=84636&p1=30&ref=12441

Conseil général de l’environnement et du développement durable, Rapport TIC et développement durable, décembre 2008. http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/005815-02_rapport_cle2aabb4.pdf

Serge Latouche, Bon pour la casse, Paris, LLL, 2012.

Fabrice Flipo, François Deltoyr, Michelle Dobré, Marion Michot, Peut-on croire aux TIC vertes ? Technologies numériques et crise environnementale, Presse des mines, septembre 2012.

ARCEP, Observatoire des marchés des communications électroniques en France, octobre 2012. http://arcep.fr/fileadmin/reprise/observatoire/2-2012/obs-march-t2-2012.pdf

Rue 89, Ados et mobile : 3 399 messages texte par mois, vraiment ?, 1- octobre 2010. http://www.rue89.com/2010/10/16/ados-et-mobile-3-399-messages-texte-par-mois-vraiment-171410