Les dessous de la HighTech

Incinération

6 % des téléphones portables finissent dans une poubelle classique en compagnie des pots à yaourt, de restes alimentaires et de bien d’autres choses. Mais un téléphone dans une poubelle au delà de ressources définitivement perdues, est une potentielle menace pour la santé et l’environnement.

Un téléphone contient une quarantaine de métaux. Parmi ces métaux, certains sont considérés comme dangereux et font l’objet d’une réglementation (directive RoHS). Les constructeurs travaillent à la limitation voire à l’élimination des substances dangereuses contenues dans les portables. Mais une étude réalisée par l’ONG américaine Ecology Center a récemment révélé que tous les téléphones portables mis sur le marché quelqu’en soit la marque, continuent de contenir des métaux lourds tels que du plomb, du mercure, du cadmium, du béryllium ainsi que des substances chimiques dangereuses, comme les retardateurs de flamme bromés.

C’est pour cela que les téléphones en fin de vie doivent être dépollués et recyclés. L’élimination des téléphones ou de tout appareil électrique et électronique (rasoir électrique, lecteur MP3 ou console de jeux) sans traitement adapté représente un risque pour la santé des personnes les plus fragiles car jetés avec les ordures ménagères, les téléphones finissent incinérés ou mis en décharge.

Pour en savoir plus:

Greenpeace : http://www.greenpeace.org/luxembourg/fr/campaigns/substances-toxiques/technologie-toxique/

Cahier de recherche CREDOC, Les secondes vies des objets : les pratiques d’acquisition et de délaissement des produits de consommation, Janvier 2012. http://www.credoc.fr/pdf/Rech/C290.pdf