Les dessous de la HighTech

Produire

Objets du quotidien, les téléphones portables sont devenus indissociables de notre quotidien mais que savons-nous d’eux ? Tour d’horizon du voyage effectué par un téléphone des mines aux usines d’assemblage.

Alors que les ressources s’épuisent, notre consommation de métaux n’a jamais été aussi importante, et la surconsommation de produits high-tech en est une des causes. Plus nombreux, la durée d’utilisation de ces appareils est aussi de plus en plus courte : un ordinateur portable est renouvelé au bout de 3 à 4 ans, un téléphone, au bout de 18 mois. Quels sont les impacts environnementaux de ces nouvelles consommations ?Les Européens font partie des principaux consommateurs de ressources au monde. Nous sommes souvent loin de nous imaginer que quand nous achetons un produit importé, notre consommation a des impacts dans les pays où ont été extraites ces ressources : minerais, pétrole, bois, etc.

Souvent passés sous silence, les impacts de la high-tech ne sont pourtant pas négligeables. Avant d’arriver dans les boutiques, des exploitations minières aux usines d’assemblage, les composants des téléphones parcourent plusieurs milliers de kilomètres.

Cet éloignement ne doit pas pour autant diluer les responsabilités de chacun. Des constructeurs et des opérateurs de la téléphonie mobile qui profitent des lacunes juridiques pour imposer des modes de production insoutenables ; et des consommateurs qui ont un rôle à jouer en exigeant de leurs décideurs et des marques des pratiques de productions responsables.

Plus de 40 métaux dans un smartphone

Des ressources cachées

Des mines aux usines d’assemblage : des droits bafoués